Dr Durand Fabrice
L'épilation définitive
 
 
L'épilation définitive consiste à soumettre les poils à une lumière intense permettant sa destruction définitive.
Comment la lumière agit-elle sur le poil ?
La lumière absorbée par le follicule pileux est transformée en chaleur, provoquant ainsi sa détérioration.
Ce phénomène est appelé la thermolyse sélective et il est rendu possible au niveau du follicule pileux par la présence d'un pigment foncé appelé la mélanine.
Le poil ne captera la lumière que s'il est chargé de mélanine. Au début de sa croissance, le poil se charge en mélanine, c'est la phase anagène précoce. C'est à ce stade qu'il sera sensible à la lumière.
Quelles sont les différences entre le laser et la lumière intense pulsée ?
Les deux méthodes utilisent le principe de la lumière.
Le laser n'est actif que sur les poils foncés, alors que la lumière pulsée permet également de traiter les poils blonds. Le spectre plus large de longueur d'onde adoucit l'intensité de la lumière et rend la séance moins doulouseuse.
Combien de séances sont nécessaires ?
Plus la pilosité est dense, plus un grand nombre de séances sera nécessaire.
Il faut compter 8 à 10 séances pour les lèvres ou le menton contre 7 à 8 pour les jambes, le maillot ou les aisselles.
Quelle période entre deux séances ?
Le temps entre deux séances dépend de la densité des poils.
Il faut compter une séance toutes les trois semaines pour les lèvres et le menton, toutes les six semaines pour le maillot et les aisselles et tous les deux mois pour les jambes...
Quelles zones peuvent-elles être traitées ?
Toutes les zones ou le poil est présent.
Quand voit-on une amélioration ?
L'épilation à la lampe flash ne brule pas le poil, elle empêche sa repousse.
L'efficacité augmente au fur et à mesure des cycles successifs de repousse. En général dès la deuxième séance, la pilosité diminue.
Est-ce vraiment définitif ?
On préfère parler de très longue durée.
Quelques follicules pileux peuvent persister et nécessiter un entretien à raison d'une ou deux séances par an.
Comment se passe la séance ?
Le médecin commence par analyser le phototype de la peau grâce à une caméra infra-rouge, permettant ainsi d'avoir une mesure individuelle très précise, évitant tout risque de brulure.
En fonction de la zone traitée, la mesure informatisée permet de déterminer très précisemment l'intensité à appliquer.
Après application d'un gel de contact, la zone est traitée, le refroidissmeent permanent du diamant, rend la séance quasiment indolore.
A la fin de la séance, une crème hydratante et cicatrisante est appliquée.
Comment peut-on juger objectivement de l'efficacité ?
La caméra infra-rouge calcule la densité pilleuse, la réduction est ainsi évaluée d'une séance sur l'autre.


Visionner une vidéo sur le soin :